Vous êtes ici: accueil > biographie

Le fabuleux destin de Christophe Migeon

Christophe Migeon aime particulièrement ces petites biographies qui permettent de dire beaucoup de bien de soi-même tout en faisant croire qu'un admirateur bien informé en est l'auteur. Il va donc se plier à l'exercice et, si vous le permettez, parler de lui à la troisième personne, un exercice périlleux qui pour le moment n'a réussi qu'à Alain Delon et Jean-Claude Van Damme.




Christophe Migeon n'est pas un infatigable globe-trotter. Il se fatigue assez vite et même s'il habite Vincennes, ne pratique le trot que contraint et forcé. Photographe et journaliste, il est d'abord un petit artisan qui aime raconter des histoires de voyage avec des mots et des images. Ses articles (textes + photos) sont publiés depuis 2002 dans la presse généraliste et spécialisée nature, trek-randonnée et plongée sous-marine, son autre grande passion. Il est un collaborateur régulier du Point et du Figaro Magazine pour les pages tourisme, de Terre Sauvage, du magazine de la fédération de randonnée Passion Rando, du magazine de voile suisse Skippers, et écrit des sujets historiques (civilisation et histoire des sciences) pour les Cahiers de Science & Vie.




Entre 2006 et 2009, il a participé en tant que reporter salarié à la grande aventure de Roadbook, magazine de voyage vendu avec un DVD, lancé par Christophe Raylat, l'ancien rédac chef de Trek mag.






En juin 2010, il a remis le couvert en compagnie de Sandrine Mercier, animatrice pendant longtemps sur France-Inter d'une émission sur les voyages et aujourd'hui sur RFI et Michel Fonovich, auteur de guides de voyage. Le bébé est un bimestriel bien léché de 100 pages sur le voyage bien évidemment, au ton décalé : A/R (pour Aller-Retour). www.ar-mag.fr



Côté livres
Il commence par publier chez Glénat deux récits de voyage en novembre 2007 : « Le Tour des Annapurnas » et « la traversée de la Cordillère Blanche ». Avec ses collègues de Roadbook, il écrit chez le même éditeur « Les plus grands treks du monde » publié en novembre 2008.











En juin 2014, il a publié chez l'éditeur Paulsen le « Petit manuel du voyageur polaire » 370 pages pour tout connaître de l'histoire des pionniers, savoir qu'il existe 8 pôles et non 2, comprendre la formation de la banquise ou du pergélisol et ne pas rester les bras ballants devant un ours blanc.










En octobre 2015, il plonge dans les profondeurs des abysses pour les explorer d'un point de vue historique, littéraire et scientifique. Abysses, Editions Paulsen (301 pages, 56 €)










En octobre 2017, il publie la première biographie en français de Wilfred Thesiger, "le dernier explorateur du XXe siècle", inspirateur d'Hugo Pratt et de James Bond dont la vie aux confins nomades de l'Asie et de l'Afrique se lit comme un vrai roman. Wilfred Thesiger, gentleman barbare, Editions Paulsen (312 pages, 25 €)













Contact : luckyfish@free.fr







LE FABULEUX DESTIN DE CHRISTOPHE MIGEON





••• Une enfance âpre et tourmentée
Il nait à Tours dans la seconde moitié du XXe siècle, 100 ans exactement après l'assassinat d'Abraham Lincoln (à 2 jours près, on va pas chipoter), ce qui laisse déjà augurer la dimension historique du personnage. Précoce et ouvert sur le monde, il commence à lire le journal de Mickey dès l'âge de 9 ans, mais catastrophe, le 15 novembre 1975, il se prend le bas de pantalon dans la chaîne de son vélo. C'est la fin brutale d'une enfance heureuse et sans tâche. A force de courage et de ténacité, il surmonte pourtant cette épreuve et parvient à conclure de brillantes études de commerce.




••• Du chameau au porte-jarretelle
Au sortir de l'ESC Toulouse, Christophe préfère se détourner d'une carrière toute tracée de grand patron du CAC 40 (le cigare lui donne vite mal à la tête) pour devenir guide accompagnateur pour le tour-opérateur Désert. Pendant 3 ans, il accompagne de petits groupes de trekkeurs au Sahara, leur fait rencontrer des hommes bleus et des chameaux beiges. Jusqu'à ce que Saddam Hussein décide d'envahir le Koweït (sans même passer un coup de fil à Christophe pour le prévenir), expédiant d'un coup tout le secteur du tourisme d'aventure dans le marasme et Christophe sur les listes de l'ANPE. De tempérament rancunier, Christophe financera une grande partie de la campagne présidentielle de Georges W. Bush, qui en 2002 lancera l'opération Iraqi freedom afin de se saisir de Saddam et le pendre enfin haut et court le 30 décembre 2006. En attendant, fini les dunes et les méharées, il ne restait plus à notre héros qu'à retrouver son diplôme de l'ESC et apprendre à faire proprement un nœud de cravate. Les recruteurs ont tôt fait de repérer chez lui un goût prononcé pour la mode féminine, et il devient bientôt acheteur de lingerie pour la chaîne de magasins C&A. Commence alors une longue et morne période d'ennui où il traîne tristement son costume gris souris de Hilton en Sheraton. Ses fréquents voyages en Extrême-Orient finissent de ruiner l'industrie textile française au profit des petits Chinois mais lui permettent tout de même d'accumuler un pactole de miles Air France.



••• Plongée et renaissance
Pour surnager dans cet océan de brassières, de gaines et de guêpières, Christophe Migeon décide d'apprendre la plongée sous-marine. A la sixième plongée, se sentant les mains vides, il prend avec lui un appareil photo sous-marin qui ne le quittera plus guère sauf pour quelques séjours chez le réparateur, l’eau ayant une étonnante tendance à vouloir rentrer dedans. Dans le même temps, il s’investit dans ce qui lui semble être le viatique indispensable à tout plongeur digne de ce nom : la biologie marine ou plus exactement l’étude des différentes bestioles susceptibles d’être rencontrées sous l’eau. Depuis 1992, 2 000 plongées lui ont permis de savoir vider son masque, faire convenablement son valsalva et accessoirement de commencer ses premières piges. Son premier article (sur les fonds sous-marins de Tasmanie) est publié en 1998 par le magazine Océans.



••• La presse, enfin...
En 2002, l'occasion de pouvoir collaborer de temps à autre pour le magazine Terre Sauvage se présente soudain (encore des gros poutous à Ghislaine Bras-Guerri, alors chef du service photo). En moins de temps qu'il n'en faut à l'éjaculateur précoce pour prendre congé de Monica Belluci, Christophe dit adieu au monde merveilleux de l'entreprise pour tâcher de réaliser son rêve d'ado boutonneux : vivre du reportage. Au fil des sujets et des voyages de presse, il parvient à enchaîner quelques collaborations plus ou moins régulières (Océans, l'Express, VSD, Balades en France, La Marche...) mange des nouilles et des sardines en boîtes et fait des rencontres décisives comme celles de Christophe Raylat (au Cambodge) ou Thomas Bianchin (au Panama) du magazine Trek pour lequel il commence à piger. En 2006, Christophe Raylat quitte Trek mag et lui propose de participer à la création d'un nouveau trimestriel de voyage, vendu avec un DVD de reportages. Ce sera Roadbook, une aventure qui aura duré 3 ans et qui aura permis à Christophe de vivre un magazine en équipe et de l'intérieur. Et par la même occasion de raconter des âneries devant la caméra. Steven Spielberg le remarque dans l'un des films des DVD et lui propose de donner la réplique à Tom Cruise dans « la Guerre des Mondes ». Mais Christophe a piscine le mardi et il doit décliner l'offre. En juin 2010, tout en continuant ses piges, il lance un nouveau mag de voyage au ton décalé, bimestriel et sans DVD cette fois (au moins on peut le feuilleter...) avec Sandrine Mercier, alors grande papesse du voyage sur France-Inter, et Michel Fonovich, auteur de guides de voyage et par ailleurs concubin de la précédente. Tout cela n'est pas bien propre, il faut bien en convenir, mais cet ALLER-RETOUR est en kiosque et il faut s'y abonner dare-dare.
www.ar-mag.fr

J'ai trouvé ce site sur le net (: http://www.widermag.com/creez-propre-carte-monde-pays-visites ) qui permet de colorer en rouge les pays où l'on a déjà été. C'est tout à fait ridicule, mais en même temps très amusant...

visited 123 states (54.6%)
Create your own visited map of The World

Une carte un peu plus fine sur : www.mytravelmap.xyz